Rencontre avec Frederic Pham Chuong pour SteamWest - 2

CHRONIQUE

Le moins que l’on puisse dire c’est qu’on se retrouve face à un ovni : Frédéric s’amuse à mélanger les codes du western spaghetti, du steampunk, du film de kung-fu hong-kongais, de la Science-fiction et de pas mal de clins d’œil aux films d’action des années 80.
 
Certains trouveront l’histoire bordélique, le graphisme inégal, la colorisation un peu trop acide, bref, vont trouver un certain nombre de défauts à cette bande-dessinée. Pourtant je lui ai trouvé un charme certain : L’histoire est sympa et dépote bien, et le tout se lit sans temps morts (à la rigueur je lui reprocherai surtout de ne pas en dire assez sur ces personnages).
 
On sent que Frédéric teste plusieurs techniques à travers ses dessins et essaie de faire un découpage aussi efficace qu’un comics américain. Pour une première œuvre, je lui tire mon chapeau. Et j’attends le deuxième tome avec impatience pour pouvoir voir l’évolution de Frédéric, car on sent que le Gringo n’a pas dévoilé encore tout son jeu, et son histoire a du potentiel à revendre.
 
Aussi n’hésitez pas à retourner les poches de vos jeans pour trouver les quelques dollars nécessaires à l’achat de ce petit format et plongez dans le Weird West : Celui où tout est possible, pour notre plus grand plaisir.

 

2017  uchronews   globbers joomla templates