Rencontre avec Lionel Behra pour Les arcanes du temps

Lionel Behra nous a accordé un entretien afin de présenter son roman, où il s’amuse à mélanger le voyage dans le temps avec Jeanne d’Arc et un soupçon d’uchronie !

 

Bonjour Lionel, pour commencer peux-tu te présenter, et nous expliquer ce qui t’as motivé à devenir auteur. 

Bonjour, je suis prof de droit à Nancy et une fois bien installé dans ce métier celui-ci m’a laissé un peu de temps pour me lancer dans mon premier roman : les arcanes du temps.  

C’est un projet qui me trotte dans la tête depuis mon adolescence, mais j’ai attendu plus de vingt ans pour le concrétiser. En échange, j’ai dû laisser tomber le loisir qui me prenait le plus de temps jusque-là: le Scrabble. J’ai toutefois été champion de Meurthe-et-Moselle en 2012.

Parles-nous de ton quotidien d’auteur ? As-tu un autre métier à côté, comment t’organises-tu ? 

J’ai essayé d’obtenir un emploi du temps comme prof de droit qui occupe surtout mes matinées. J’écris donc plus souvent les après-midi. Je ne m’impose aucune contrainte : que ce soit en matière de temps et d’envie. Me forcer à écrire un nombre minimum de pages dans une période pendant laquelle j’ai d’autres préoccupations en tête aurait des incidences néfastes sur mon style. Il m’est possible d’écrire cinquante pages en un mois, ou d’en écrire vingt en quatre mois. 

Bref, pour moi écrire est un plaisir, et il est hors de question que j’écrive un jour par obligation. 

Peux-tu nous raconter l’histoire de ton roman, de l’idée originale à la version finale ? 

J’ai très tôt eu l’idée d’utiliser le voyage dans le temps comme pièce maîtresse de mon roman.

 C’est effectivement un ressort qui permet de décrire de nombreux rebondissements et de surprendre le lecteur. Je trouve aussi assez intéressant la réflexion posée par les paradoxes temporels ou les conséquences des modifications du passé

Ensuite, j’ai décidé que le retour vers le passé se ferait à l’époque de Jeanne d’Arc. Ce choix se justifie par deux raisons : tout d’abord, la Pucelle est certainement le personnage le plus récent qui comporte le plus de mystères. Les théories aussi nombreuses que contradictoires qui expliquent son épopée depuis les voix entendues lorsqu’elle était gamine, jusqu’à sa mort sur le bûcher sont quasiment toutes sujettes à polémiques. 

Une fois cette trame posée, j’ai décidé de faire voyager dans le passé un groupe de jeunes qui, au début, serait dépassé par les événements, pour finalement venir en aide à Jeanne. J’avais également une vague idée de la fin, même si celle-ci a énormément évolué au fil de l’écriture du roman.  

Je n’ai pas réalisé de plan. J’écrivais au fur et à mesure de mes idées. J’avais parfois hâte d’aller écrire pour savoir comment les personnages se sortiraient de la situation délicate dans laquelle je les avais plongés. 

Pendant la première partie du roman, j’ai également effectué de nombreuses recherches historiques, afin de jalonner mon histoire d’anecdotes, de lieux et de personnages réels. Une fois que le lecteur admet la possibilité du voyage dans le temps, je souhaitais que mon roman soit le plus crédible possible et mon histoire la plus proche possible de la vérité historique. 

J’ai écrit pendant un an et demandé à quelques amis de relire le tout. Ensuite, j’ai commencé à démarcher les éditeurs en commençant par les grosses maisons. Ce fut une erreur, car j’ai constaté que mon roman était perfectible. J’ai également découvert le site Cocyclics qui m’a appris la bêta lecture. 

J’ai donc repassé plus de trois mois à corriger mon roman. Une fois cette dernière étape réalisée j’ai démarché d’autres éditeurs avec plus de succès 

Peux-tu réagir par rapport à ces mots : 

Premier Roman 

J’ai commencé tout de suite par un long roman au scénario complexe, ce qui peut sembler ambitieux. Je n’avais jamais écrit auparavant de nouvelles par exemple. j’ai mis plus de vingt ans à me décider de me lancer dans cette aventure, mais une fois plongé dans mon histoire, j’ai souhaité en faire un roman qui serait édité.

Bien sûr on commet des erreurs lorsque l’on écrit son premier roman. j’ai d’ailleurs cherché mon style au fur et à mesure de son écriture. Comme indiqué plus haut, j’ai aussi commis des maladresses lors de la phase de relecture et de recherche d’éditeurs 

Jeanne d’Arc

C’est un personnage incroyable, dont on ignore la part de fantasmes et de réalités. Voici ce qu’en disait Mark Twain : En tenant compte des circonstances de ses origines, de sa jeunesse, de son sexe, de l'analphabétisme et de la pauvreté de son environnement, des conditions hostiles dans lesquelles elle dut exercer ses fabuleux talents et remporter ses victoires, tant sur le champ de bataille que dans le prétoire face à ces juges iniques qui l'ont condamnée à mort, Jeanne demeure, aisément, de très loin, la personnalité la plus extraordinaire jamais produite par la race humaine... 

Personnages principaux 

Je vais les distinguer en fonction de leur époque :  

Personnages du XXème siècle  

  • Khéléan : Jeune étudiant sans charisme qui va se retrouver accidentellement transféré au Moyen Age. Les épreuves vont l’endurcir et faire de lui un homme.
  • Maxime, Auriane, et Alexia : respectivement, ami, cousine et jeune soeur (12 ans) de Khéléan. Inquiets de la disparition de ce dernier, ils vont se lancer dans une incroyable aventure pour le secourir.
  • Blackrow : Richissime anglais mégalomane qui souhaite éliminer Jeanne d’Arc pour permettre à l’Angleterre de gagner la guerre de cent ans, et ainsi modifier l’Histoire.
  • Norbert Biederman : Savant, rejeté par ses pairs, qui a mis au point la technologie du voyage dans le temps.
  • Jonathan : Jeune orphelin intelligent, courageux et débrouillard. Il est dépositaire d’un secret concernant Jeanne d’Arc et est obnubilé par la mission que son père lui a transmise sur son lit de mort.
  • Michael Belwin : Spécialiste en langues et cultures médiévales, au passé lié à la mafia londonienne.
  • Vladimir: Tueur à gage serbe.
  • Skinner : Directeur de l’Organisation pour la Sécurité Mondiale, affiliée à l’OTAN.

 

Personnages médiévaux

  • Jeanne d’Arc: jeune fille dévote, naïve et courageuse.
  • Toute sa famille : de son père, Jacques, le Doyen de Domrémy, à sa sœur Catherine à la laideur repoussante.
  • Sir Edouard : Chef des “Godons”, c’est-à-dire d’une troupe d’Anglais impitoyables.
  • Estéban et Halima : deux jeunes bohémiens orphelins. Frère et sœur.
  • Henry d’Orly : Bandit français, connu pour avoir attaqué Domrémy.
  • William : Anglais honnête et courageux.
  • Durand Laxart : oncle de Jeanne d’Arc qui lui permettra de rencontrer Baudricourt qui la mènera auprès du Dauphin. 

Voyage dans le temps

La quintessence des fantasmes de l’homme ! 

Uchronie 

Mon roman évoque de manière succincte certaines conséquences que l’assassinat de Jeanne d’Arc pourrait engendrer sur l’Histoire. En réalité, l’uchronie apparaît dès le deuxième chapitre dans lequel il est fait référence à des éléments intrigants, comme des objets (Transmetteurs sonovisuels), des pays (République musulmane d’Afrique) ou des personnages (l’Empereur de l’Union des Etats Alliés), mais elle se dévoile surtout lors des surprenantes révélations de la fin du livre.

 Quel est ton rapport à l’uchronie, en tant que lecteur et qu’auteur ? 

Honte à moi ! Dois-je avouer, penaud et confus, que je ne connaissais même pas ce mot lorsque j’ai débuté ce roman ? 

 Peux-tu nous parler de tes futurs projets ?

Je viens d’achever (phase de relecture) un thriller qui devrait s’intituler L’auréole des condamnés. Contrairement aux arcanes du temps, ce roman sera destiné à un public adulte averti. Le vocabulaire y est notamment beaucoup plus cru, et l’ambiance sombre, voire malsaine.

(Je ne veux pas dire par là que les Arcanes du Temps est de la littérature jeunesse, mais il pourrait être lu par un adolescent.)

 Y a-t-il un moyen de te suivre au quotidien ? 

Facebook : http://www.facebook.com/lionel.behra

Mon blog : http://lionelbehra.canalblog.com/

MERCI !!!!

Propos recueillis par BC

2017  uchronews   globbers joomla templates